Visibiliser ou « faire communauté »?

« Tout le monde déteste la police! » C’est ce que scandent, en français, des militants italiens à l’occasion d’une manifestation. La scène  a eu lieu il y a quelques jours, probablement à Turin, et a été filmée puis mise en ligne sur la page Facebook du groupe des jeunes contre le TAV (Train à grande vitesse qui doit relier Lyon a Turin et dont le projet fait l’objet d’une contestation depuis plus de 10 ans). Elle circule très largement depuis, relayée entre autre par de nombreux utilisateurs français. Continuer la lecture de Visibiliser ou « faire communauté »?

« Riot porn », de quoi parle-t-on?

Il y a quelques mois, alors que je demandais à un ami italien s’il avait suivit la mobilisation et les affrontements qui avaient eu lieu à Cremona suite à l’agression d’un jeune homme par un groupuscule d’extrême-droite1, il me répondit sur le ton de la plaisanterie « bien sûr, je suis comme tout le monde, je mate du riot porn« . L’expression signifie quelque chose comme « porno émeutier » mais comme pour tous les vocables nouveaux, il n’existe pas de dictionnaire éthymologique ou historique et il s’avère difficile de retrouver l’origine et les usages du terme.

Continuer la lecture de « Riot porn », de quoi parle-t-on?

  1. Le 18 janvier 2015. []

L’étreinte, le baiser et la caresse

Malgré un titre à l’apparence racoleuse, ce billet ne traite nullement des différentes formes de l’amour courtois, mais des relations plutôt conflictuelles qui unissent manifestants et forces de l’ordre… ou peut-être manifestants et médias.

Acte 1, l’étreinte.

Il y a quelques semaines, une photographie prise à Rome le 12 avril pendant une manifestation nationale contre l’austérité et la précarité a donné lieu à un déchainement d’articles et de commentaires sur le web italien. On y distingue un jeune homme à terre visiblement blessé et semblant tenter de protéger une jeune fille. Continuer la lecture de L’étreinte, le baiser et la caresse

Circulations

Si on doutait encore de la circulation des moyens d’action,  Facebook ce matin apporte un bel exemple…

Plusieurs journaux en ligne témoignent depuis environ deux jours d’une nouvelle pratique contestataire qu’ils affirment inventée par les espagnols qui consiste à écrire des messages sur les billets de banque. Ce sont des critiques sous forme de phrases lapidaires mi-slogan mi-tweet, destinées aux banquiers, aux politiciens ou aux concitoyens. On y trouve par exemple:

“Les politiciens et les banquiers sont une honte à la Nation”

« Aux politiciens et banquiers. Comme je sais que ce billet se retrouvera dans vos mains, j’y joins un message. Les voleurs sont des fils de pute »

« Si vous n’y prenez pas garde, les journaux finiront par vous faire haïr les opprimés et adorer les oppresseurs », Malcom X

Continuer la lecture de Circulations

La vidéo amateur au journal télévisé (2/2)

Je souhaite proposer ici un extrait (découpé en deux billets) d’une étude que j’ai réalisée en 2011. Si certains éléments nécessiteraient d’être mis à jour (2 ans et tout est déjà à revoir!), il me semble que les dynamiques générales restent les mêmes. Voir également sur le sujet les deux billets, entre autres, d’André Gunthert « La faute aux amateurs » et « Ne parlons plus des amateurs« . Continuer la lecture de La vidéo amateur au journal télévisé (2/2)

La vidéo amateur au journal télévisé (1/2)

Je souhaite proposer ici un extrait (découpé en deux billets) d’une étude que j’ai réalisée en 20111. Si certains éléments nécessiteraient d’être mis à jour (2 ans et tout est déjà à revoir!), il me semble que les dynamiques générales restent les mêmes. Voir également sur le sujet les deux billets, entre autres, d’André Gunthert « La faute aux amateurs » et « Ne parlons plus des amateurs« . Continuer la lecture de La vidéo amateur au journal télévisé (1/2)

  1. dans le cadre du Master «  » de l’IFP, Université Paris II []

Terrains communicants : de Youtube à l’Avenue Bourguiba

*Billet initialement publié sur le blog « Espaces Réflexifs » d’Hypothèses.org, à l’invitation de Raphaële Bertho et en compagnie de Aurore Fossart, Mélanie Bourdaa, Marianne Legaillard, et Marie-Madeleine Ozdoba.*

Doctorante à l’Université Paris VIII, je travaille sur l’usage de la vidéo numérique dans les soulèvements populaires qui ont secoué le monde arabe à partir de la fin de l’année 2010. La première partie de mon travail s’attache aux images en elles-mêmes c’est-à-dire ce qui est filmé, comment cela est filmé, et sur le contexte premier de diffusion de ces images. Mon travail a donc commencé sur internet. Et les ennuis aussi…

Continuer la lecture de Terrains communicants : de Youtube à l’Avenue Bourguiba

Notes pour une définition : « Bodymages »

La majorités des vidéos que je suis amenée à observer et analyser sont produites au moyen de téléphones portables. Comme outil de prise de vue, il donne naissance à une manière de filmer expérimentée jusqu’alors qu’une seule fois dans l’histoire :

« Tout l’espace du regard (…) est bouleversé. La main obtient une visée impossible à l’oeil, une visée tactile produisant des images qui peuvent avoir l’expressivité du geste. Comme si le regard filait le long du bras, se greffait sur la hanche, accompagnait les pieds, renversait la tête.1 »

Continuer la lecture de Notes pour une définition : « Bodymages »

  1. Duguet Anne-Marie, « La paluche, un œil au bout des doigts », in Vidéo, la mémoire au poing, Hachette, 1981, pp. 165-174. []

Zone sensible

En 1990,  la première organisation nommée Copwatch1, littéralement « surveillance de la police » voit le jour aux États-Unis. Un an plus tard, le 3 mars 1991, le calvaire d’un jeune afro-américain, Rodney King, passé à tabac par des policiers à Los Angeles est filmé par un vidéaste amateur. Largement diffusée, la vidéo bouleverse l’opinion et conduit à la mise en examen des auteurs des violences, à un procès très médiatisé et aux émeutes de Los Angeles de 1992, suite à l’acquittement des policiers mis en cause. La vidéo venait d’être consacrée outil de résistance face aux violences policières. Continuer la lecture de Zone sensible

  1. http://www.berkeleycopwatch.org/history.html []

Internet **activisme?

Du médiactivisme au « journalisme citoyen ».

Dans leur livre Médiactivistes, les chercheurs Dominique Cardon et Fabien Granjon1 l’affirment dès la première ligne : « La production de l’information est un enjeu de lutte ». Jusqu’à présent, la remise en cause des médias dominants « et/ou la mise en œuvre de dispositifs alternatifs d’information » pouvait être définie par le néologisme « médiactivisme ». Derrière lui, quelques décennies d’expérimentations des médias « révolutionnaires » aux médias « alternatifs », que Cardon et Granjon résument brillamment, bien que rapidement, dans leur livre. Mais comme le soulignent les auteurs, « le destin du médiactivisme  dans le contexte créé par l’idée qu’il est désormais possible à tous de publier sur internet » est incertain.

Continuer la lecture de Internet **activisme?

  1. CARDON Dominique, GRANJON Fabien, Médiactivistes, Paris, Presses de Science Po. 2010. []