À propos

La fenêtre est selon les mots de Gérard Wajcman (1), « l’ouverture vers les autres, vers l’ailleurs »,  et tout à la fois « l’ouverture par laquelle le monde entre chez soi ». Dans ce double mouvement, elle permet la mise à distance nécessaire pour « nouer une relation avec le dehors ». En somme, comme l’objectif, elle cadre le monde et devient le point de regard, et le point de vue du témoin. Ce n’est donc pas un hasard si la fenêtre est l’un des motifs récurrents des vidéos filmées par des amateurs. Ce point de regard sera le point de départ de ce carnet de recherche qui a pour objet d’accompagner mon travail de thèse.

Le mot anglais window contient le mot vent (wind) comme l’espagnol ventana (viento). De la plupart des mots latins et germaniques désignant la fenêtre, il est un des seuls à contenir également le mot oeil (ow, de auga). « Œil du vent », « Œil au vent », le mot contient donc à la fois le mouvement et le regard.

(1) WAJCMAN Gérard, Fenêtre, Chronique du regard et de l’intime, éd. Verdier, 2004.

L’ auteure

Ulrike Lune Riboni est Docteure en Sciences de l’Information et de la communication.  Après un premier travail de recherche sur les processus d’appropriation des vidéos « amateurs » par les médias audiovisuels présenté à l’Institut Français de Presse en 2011, elle a soutenu une thèse en 2016 à l’Université Paris VIII portant sur les usages des vidéos partagées dans le processus révolutionnaire tunisien.

http://cemticritic.eu/ulrike-lune-riboni/

http://univ-paris8.academia.edu/ulriboni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *